aléatoire

lundi 22 janvier 2018

Tu veux être populaire et plaire à tout le monde ?
Alors prépare-toi à devoir renoncer à l'amour de la vérité.
Maintenant, si tu préfères être fidèle à la vérité, 
prépare-toi à déplaire à beaucoup de monde et à être impopulaire.

dimanche 21 janvier 2018

Moins sa propre vie est intéressante, 
plus on porte d'intérêt aux détails de la vie des autres.

samedi 20 janvier 2018

La chasteté, c'est savoir se réjouir de ce qui est beau à voir et désirable
sans pour autant vouloir le posséder, l'utiliser ou le garder pour soi.
C'est une forme de gratuité qui rapproche de l'amour véritable :
apprécier les biens ou les personnes pour eux-mêmes, 
et non pour les annexer à son intérêt personnel.

vendredi 19 janvier 2018

Vouloir de l'argent parce qu'on pense que ça va nous rendre heureux,
que ça nous protègera et que ça nous rendra plus maîtres de notre vie ? 
C'est de l'idolâtrie, c'est tout.

jeudi 18 janvier 2018

J'ai souvent remarqué que seuls les gens exigeants sont pris au sérieux.
Quand on n'est pas difficile, qu'on accepte facilement de se faire avoir,
qu'on fait toujours tout gratuitement,
qu'on n'ose pas protester quand quelqu'un agit mal envers nous,
qu'on ne demande rien à personne, même pas ce à quoi on a droit,
on n'est pas pris pour quelqu'un de noble et de fiable, non,
mais pour un imbécile facile à berner et facile à manipuler,
pour une bonne pomme, quoi.
Sois un peu exigeant envers les autres.
Pas trop, mais au moins un peu, sans devenir invivable bien sûr.
Tu verras, le regard des autres changera,
et on ne te traitera plus comme si tu n'existais pas.
Puis ajuste le curseur de ton exigence au niveau de respect qui te convient. 
Ça ne fait pas du mal d'être bien traité.

mercredi 17 janvier 2018

Parce que nous sommes chrétiens, nous avons tous la même vocation à aimer.
Ton mari ou ta femme d'abord, c'est la seule personne
que tu te sois engagé à aimer devant Dieu et devant témoins.
Puis tes enfants, parents, frères et soeurs, famille, etc... :
un chrétien en guerre contre sa propre famille ne serait pas très crédible.
Puis tes voisins et collègues, relations et amis, puis tout le monde.
Plus tu aimeras de gens, plus tu auras donné ta vie largement,
plus il y aura des gens, au paradis, qui te garderont une place.
Tout ça n'est pas très difficile à comprendre. 
Il ne reste donc qu'à le mettre en pratique.

mardi 16 janvier 2018

Ce n'est pas parce que quelqu'un, qui que ce soit,
te dit que tu as le droit d'agir contre ta conscience,
que tu peux le faire sans avoir à en payer le prix.
Tu invoqueras l'obéissance pour justifier tes actes ?
Mais l'obéissance à Dieu est la seule qui vaille,
et Lui ne te demandera jamais de renoncer
aux commandements qu'il a inscrits en toi.
C'est pourquoi toute personne qui le ferait soit-disant en son Nom 
est, sans le moindre doute, un usurpateur.

lundi 15 janvier 2018

On n'est pas obligé d'être d'accord avec quelqu'un
pour le traiter avec le respect dû à tout être humain. 
La violence n'est pas un argument qui donne raison.  

dimanche 14 janvier 2018

Deux choses importantes dont il faut se souvenir quand on est chrétien :
on n'est pas là pour remplacer le Christ, qui est vivant pour l'éternité.
On n'est pas là non plus pour attirer les gens à soi, comme si on était leur père,
mais à Jésus, comme l'a fait Jean-Baptiste en envoyant ses disciples vers lui.
Contente-toi de faire connaître le Christ aux gens qui en ont besoin. 
Quand ils seront devenus amis, Jésus les guidera comme il a guidé ta vie.

samedi 13 janvier 2018

Plus je prends de l'âge, plus je pense qu'on n'a pas de temps à perdre.
Je pense à cette fille amoureuse d'un homme marié qu'elle n'aura jamais,
et qui en attendant ne construit pas sa vie et n'a pas d'enfants.
À ces réunions interminables qui ne mènent à rien et où on ne fait que s'écouter parler.
À ces gens dont on accepte qu'ils nous pourrissent la vie
alors qu'on pourrait parfaitement éviter de les fréquenter.
La vie est trop courte pour ce genre de choses.
Il faut savoir en supprimer tout ce qui ne mène nulle part, 
comme on condamnerait autant de chemins menant à des culs-de-sac.

vendredi 12 janvier 2018

Il n'est pas de douleurs de l'âme que l'amour ne puisse guérir,
à condition, comme pour les douleurs du corps,
d'accepter de se laisser aimer 
comme on accepte de se laisser soigner...

jeudi 11 janvier 2018

Je ne connais personne qui veuille mourir pour mourir, par goût du néant.
Mais j'ai rencontré dans ma vie des gens qui voulaient que leurs douleurs,
leur solitude, leurs problèmes, leur pauvreté, leurs misères, leur maladie,
leurs dettes, leur mauvaise conscience, leurs tristesses, leur stress, la pression,
le bruit, les ennuis, les injustices, les méchancetés, les tortures, leur handicap, etc etc...
s'arrêtent.
Aucun ne voulait pas la mort en tant que telle,
mais tous voulaient la paix de l'âme et du corps. 
Celui qui apporte la paix donne le goût de vivre.