aléatoire

jeudi 30 mars 2017

On cherche souvent à plaire aux hommes :
on aime être bien vus, bien notés, avoir la cote,
et quand on ne l'a pas, ça nous inquiète.
Si seulement nous cherchions à plaire à Dieu avec la même ardeur ! 
C'est la seule chose qui compte vraiment, non ?

mercredi 29 mars 2017

Je me suis souvent demandé si tout le monde aurait la vie éternelle,
les bons comme les méchants.
Eh bien oui, nous dit le Christ.
En même temps c'est logique parce que c'est pour l'éternité que Dieu nous a créés,
et nous ressusciteront tous parce qu'Il ne renonce jamais à ses projets.
Mais posséder la vie éternelle ne suffit pas à être heureux :
ce n'est pas la même chose de la passer
avec Dieu et avec des gens qu'on aime et qui nous aiment
ou avec des gens qu'on déteste et qui nous le rendent bien.
Or Dieu n'est pas fou : s'il laissait rentrer au paradis ne serait-ce qu'un haineux,
qu'une seule personne qui rejette son amour et l'amour du prochain,
alors comment pourrait-on y vivre en paix pour l'éternité ?
Non, il nous l'a dit et redit sur tous les tons :
il y aura un tri entre le bon grain et l'ivraie, entre les brebis et les chèvres,
entre le figuier qui donne de bons fruits et celui qui est stérile.
Il ne tient qu'à nous de suivre le chemin qui mène au bonheur, 
 chacun est libre de suivre la parole de Dieu ou de la rejeter.

mardi 28 mars 2017

Honorer Dieu, ce n'est pas ne rien faire pendant la journée qui Lui est consacrée.
Celui qui donne sa vie pour ceux qu'il aime honore Dieu
de la seule façon qui Lui agrée en vérité. 
 Et s'il le fait le jour du Seigneur, comment pourrait-on le lui reprocher?

lundi 27 mars 2017

La joie véritable, la joie pleine et entière que ne troublent aucunes larmes,
c'est au ciel, et au ciel seulement, que nous la trouveront.
Bien sûr, ici-bas nous connaissons des joies, mais elles passent. 
 Tant que l'ivraie est mélangée au bon grain, comment pourrait-il en être autrement?

dimanche 26 mars 2017

Tant que Jésus est parmi nous, la lumière est dans le monde.
Réjouissons-nous ! Il est présent, de façon mystérieuse mais réelle,
dans le tabernacle, et il est toujours au milieu de nous.
Encore faut-il, si nous voulons être éclairés, venir à sa lumière.
Alors il nous ouvrira les yeux, et nous verrons clair dans le plan de Dieu.
Mais veut-on le voir, ou préférons-nous rester comme on est 
pour ne pas prendre le risque d'être dérangés dans nos habitudes?

samedi 25 mars 2017

Dieu ne s'est pas contenté de nous envoyer un messie,
un homme choisi parmi les hommes pour nous sauver.
Il s'est fait chair, et Il est venu demeurer parmi nous.
Nous l'avons touché, nous l'avons vu, nous l'avons entendu,
et Il a voulu faire de nous non pas ses serviteurs mais ses amis.
Quel dieu est grand comme notre Dieu, 
qui s'est abaissé pour venir nous sauver Lui-même ?

vendredi 24 mars 2017

Dieu est toujours prêt à revenir à nous,
à pardonner nos infidélités et nos manques d'amour.
Mais est-on disposés à revenir à Lui ?
Pour aimer, il faut être deux, son amour à Lui ne suffit pas 
 si on n'est pas disposés à l'aimer en retour.

jeudi 23 mars 2017

On connait le chemin qui mène à la résurrection.
Il se trouve que c'est le même qui rend heureux.
Mais c'est un chemin qui, s'il est facile à suivre, 
ne peut être parcouru sans humilité ni sans persévérance.

mercredi 22 mars 2017

La sagesse et l'intelligence des choses de Dieu ne peuvent venir que de Lui.
Écoute sa Parole et mets-là en pratique, et tu deviendras, toi aussi, sage et intelligent,
pour connaître le chemin qui mène à Dieu et le parcourir allègrement.
C'est le seul moyen de les obtenir, il n'y en a pas d'autre,
et en dehors de Dieu, tout ce qu'on tient pour sage et intelligent n'est que folie et vacuité
puisque c'est promis inévitablement à la mort et à l'oubli :
seul Dieu (et ceux qui lui appartiennent) est éternel,
et tant qu'on n'est pas devenus immortels nous aussi, 
rien d'autre n'a d'importance que de parvenir à ce but.

mardi 21 mars 2017

C'est à cause de Lui-même que Dieu nous sauve,
parce qu'Il ne déteste rien de ce qu'Il a créé,
qu'Il est Amour et ne veut pas la mort du pécheur mais qu'il se convertisse et qu'il vive.
Dieu ne nous demande pas de mériter le paradis, parce que ça nous est impossible.
Il nous demande juste de nous tourner vers Lui et d'accepter son amour,
de choisir de l'aimer de tout notre coeur, de toute notre âme et de tout notre esprit.
Il s'occupe du reste, ne t'en fais pas. 
Ne tiens pas de comptabilité de tes "bonnes actions", ça ne sert à rien.

lundi 20 mars 2017

Joseph n'est pas fidèle à ce que lui enseigne l'ange du Seigneur malgré lui :
lui aussi recherche le royaume de Dieu, lui aussi est un juste,
il est parfaitement en accord avec son épouse en ce qui concerne l'amour de Dieu.
Sinon, comment expliquer qu'il suive, sans discuter et immédiatement,
la parole de l'ange à deux reprises ?
Tous ceux qui ont entendu la parole de Dieu le savent :
on peut parfaitement dire non.
La parole de Dieu n'oblige pas, elle ne menace pas, n'enferme pas, ne force pas.
Au contraire, elle ne fait que proposer, inviter, demander,
mais elle nous laisse tout notre libre arbitre
et n'accepterait pas d'autre réponse que celle d'un choix librement consenti.
Il n'y a aucune raison qu'il en soit autrement avec Joseph,
et s'il accepte ce que Dieu lui demande, ce n'est pas contraint et forcé,
mais parce qu'il possède, comme Marie, le respect et l'amour de Dieu 
nécessaires à ce "oui" qu'il manifeste par ses actes.

dimanche 19 mars 2017

Les Samaritains, après deux jours passés avec Jésus,
ne croient plus à cause du témoignage de la Samaritaine,
mais parce qu'ils ont reçu de Jésus lui-même des paroles de vérité.
Oh ! Comme il faudrait qu'il en soit ainsi avec nous, les prêtres !
Que les gens ne croient pas à cause de ce qu'on leur dit, pour édifiant que ça soit,
mais parce qu'ils ont eux-mêmes rencontré le Christ.
Voilà bien notre place : permettre aux gens de connaître Jésus,
puis les laisser en tirer les enseignements qu'Il veut leur donner, 
en nous retirant sur la pointe des pieds pour ne pas gêner leur relation intime avec lui.