aléatoire

mardi 27 juin 2017

Ça doit être vrai, ce dicton selon lequel
"Dieu pardonne toujours, l'homme parfois, la nature jamais",
parce que plus on s'approche de Dieu, plus on pardonne facilement,
mais si on rejette Dieu pour ne faire confiance qu'à nos instincts animaux, 
alors on ne pardonnera jamais rien.

lundi 26 juin 2017

La religion chrétienne n'est pas la solution à tous les problèmes,
Dieu n'est pas un pansement destiné à nous sortir de tous nos ennuis,
un pompier dont l'unique intérêt serait de nous protéger dans notre vie.
Non, la religion est un chemin, souvent étroit et aride,
parfois pentu et caillouteux, parfois paisible et parfumé,
qui mène à Dieu ceux qui veulent l'aimer
et qui sont intéressés par la citoyenneté dans son royaume.
Dieu, quant à Lui, est venu en personne baliser ce chemin
et le parcourir, le premier, depuis nous jusqu'au paradis.
Maintenant c'est à chacun de décider s'il veut le suivre ou non,
si la résurrection et la vie éternelle en présence de Dieu l'intéresse ou non.
Ça sert à ça, la religion chrétienne, à savoir d'où on vient et où on va, 
et à ne pas être seul sur le chemin à condition d'accepter de se laisser guider.

dimanche 25 juin 2017

J'ai souvent remarqué en paroisse que les gens les plus exigeants 
sont systématiquement radins.

samedi 24 juin 2017

Il y a des environnements plus toxiques que d'autres
en matière de développement humain et de recherche du bonheur.
Ainsi, on comprend facilement que naître en temps de guerre
compliquera plus la vie que naître en temps de paix.
Eh bien, l'un des environnements les plus toxiques qui soient, 
c'est celui des esclaves de l'argent.

vendredi 23 juin 2017

Pour donner des conseils aux autres,
il faut avoir résolu dans sa propre vie un problème similaire au leur.
Il ne suffit pas de se dire qu'on aurait fait comme-ci ou comme-ça
si on avait été confronté à la même situation,
parce qu'il y a loin d'une théorie non éprouvée à la pratique,
et il faut être bien présomptueux pour penser qu'on a réponse à toutes les difficultés 
qui peuvent paver la route d'une vie qui n'est pas la sienne.

jeudi 22 juin 2017

J'ai toujours du mal à comprendre les gens qui n'agissent pas par conviction
mais seulement par intérêt ou opportunisme,
que ça soit pour le choix du travail qu'ils font ou dans leur vie personnelle. 
Autant dire que j'ai du mal à comprendre la majeure partie de l'humanité...

mercredi 21 juin 2017

La Foi est un don de Dieu, il la donne à qui Il veut,
ça ne dépend donc pas de nous que quelqu'un l'aie ou pas,
encore qu'on puisse toujours prier pour que Dieu la concède.
En revanche, l'environnement de la Foi,
dans lequel elle pourra naître et s'épanouir,
voilà qui dépend totalement des chrétiens qui l'ont déjà, 
et pas d'abord de Dieu.

mardi 20 juin 2017

Il est facile d'avoir de bonnes idées "pour les autres".
Il est plus compliqué de les mettre en pratique pour soi-même.

lundi 19 juin 2017

Ceux qui sont très généreux, que ce soit en argent, en temps, en services ou en écoute,
se retrouvent souvent seuls quand ils ont un problème.
C'est aussi souvent à eux d'appeler pour prendre des nouvelles de leurs "amis",
et tout le monde trouve ça normal.
Ceux qui n'ont pas cette générosité sont, par contre,
souvent bien considérés par tout le monde,
et on s'extasie quand ils daignent donner une bricole une fois tous les dix ans.
C'est totalement injuste, bien entendu, mais ça s'explique, je suppose,
par le fait que, dans ce monde, la bonté et la générosité
passent pour de la faiblesse et de la stupidité,
alors que l'égoïsme et la radinerie passent pour des vertus et de l'intelligence.
Mais ça, ça ne marchera que dans ce monde soumis au péché. 
Au paradis, les derniers seront les premiers.

dimanche 18 juin 2017

Les paroissiens confondent souvent leur prêtre et l'Eglise.
Pour eux, ce que le prêtre qu'ils connaissent fait, c'est l'Eglise qui le fait,
et si on fait quelque chose de travers, ils en veulent à l'Eglise universelle.
On ne peut pas tellement leur en tenir grief, parce que c'est une attitude universelle :
moi aussi j'identifie les paroisses à deux ou trois personnes qui en font partie,
en particulier celles qui sont les plus investies,
et si elles me déçoivent d'une manière ou d'une autre, 
j'ai tendance à penser que toute la paroisse est décevante, ce qui est bien sûr faux.

samedi 17 juin 2017

Les gens qui voient le diable partout, ça ne va pas.
D'abord parce que c'est faux,
pour beaucoup de maux il n'a pas besoin de s'en mêler,
on s'en sort très bien sans lui pour les générer,
et parce que c'est une façon un peu facile de se dédouaner de toute responsabilité.
Mais les gens qui ne le voient nulle part, voire qui professent qu'il n'existe pas,
ça ne va pas non plus, d'abord parce que c'est contraire à l'enseignement du Christ,
et parce que certains maux dépassent nos capacités humaines à nous détruire
et sont véritablement d'origine diabolique. 
Il ne faut pas le voir partout, il ne faut pas ne le voir nulle part.

vendredi 16 juin 2017

La racine du mal-être de beaucoup de prêtres
réside dans le fait qu'ils ne savent pas prendre de vacances.
Pire encore, certains s'en vantent, comme si c'était une gloire.
Seulement voilà, ils ne sont pas Dieu et ils ont des limites, comme tout le monde.
Et le jour où ils les dépassent, eux qui se croyaient indispensables
doivent être remplacés par leurs collègues "fainéants",
ceux qui ont su se reposer régulièrement pour tenir la distance,
ou pire encore ne sont pas remplacés parce qu'il n'y a personne de libre.
C'est bien gentil de vouloir sauver le monde à la force du poignet,
mais l'orgueil n'a jamais sauvé qui que ce soit, et à vouloir s'en nourrir, 
on perd des prêtres et des paroisses.