aléatoire

vendredi 30 novembre 2012

La beauté peut sauver des vies :
on a besoin d'elle pour se rappeller à quel point la vie vaut le coup d'être vécue.
C'est pour ça que les artistes font un métier essentiel,
quand ils sont inspirés par la recherche du vrai.

jeudi 29 novembre 2012

Les dons que Dieu nous a faits,
quand on les met au service des autres,
ressemblent plus souvent à une charge qu'à un cadeau.
Quand quelqu'un de pauvre veut t'offrir un cadeau,
accepte-le toujours, même si ça te coûte.
C'est une charité à rendre, que de laisser cette personne t'aimer
en dépit de son indigence :
ce n'est pas parce qu'on est pauvre qu'on n'a pas le droit
de démontrer son amour.

mercredi 28 novembre 2012

Trouver un bonheur qui pourrait se passer d'amour?
Autant chercher une mer qui pourrait exister sans eau.

mardi 27 novembre 2012

Le don de soi est la recette de la création de l'amour,
et nous, nous sommes le résultat du don de Dieu.

lundi 26 novembre 2012

Tu peux tout avoir, tout gagner, tout réussir, tout posséder,
demain tu vas mourir.
Et tu perdras tout.
Une seule chose demeurera.
Mais l'as-tu accumulée avec la même énergie que ces biens volatiles?
Et d'ailleurs... sais-tu seulement de quoi il s'agit?
Je n'ai jamais compris que l'on puisse confier
son avenir, son bonheur ou sa vie
à des politiques
alors que leur but premier
est la survie à tout prix de leur propre pouvoir.

dimanche 25 novembre 2012

Il est si facile de penser que l'on est important
que si, en plus, on nous le dit,
on pourrait éventuellement finir par le croire...
Je crains que l'orgueil ne soit aussi insidieux que le monoxyde de carbone :
on pense respirer du bon air parce que c'est inodore,
et on meurt sans même s'en rendre compte, bercé par un sommeil trompeur.
De même l'orgueilleux pense ne recevoir que les honneurs qui lui sont dûs,
et ne prend conscience d'avoir été manipulé par la flatterie,
si tant est qu'il s'en rende seulement compte,
que lorsqu'il est déjà trop tard.

samedi 24 novembre 2012

On a beau se croire supérieurement évolués,
quand on manque de nos besoins animaux les plus essentiels,
comme par exemple le sommeil, la nourriture, la sécurité ou même l'affection,
alors tous nos beaux principes, nos idéaux, notre intelligence et même notre morale
tombent en poussière bien plus facilement que l'on ne l'imaginerait.

vendredi 23 novembre 2012

Que peut-on donner à Dieu qui ne lui appartienne pas déjà?
Notre vie? Nos biens? Notre âme? Nos qualités? Notre temps?
Mais tout ça vient de Lui et lui reviendra de toutes façons, quoi qu'on fasse.
Non, la seule chose qui nous appartienne vraiment et qu'on peut lui donner,
c'est l'acceptation de sa Parole et sa mise en pratique.

jeudi 22 novembre 2012

Si Dieu ne voulait pas notre bien,
alors il n'y aurait rien ni personne qui puisse nous sauver. 

mercredi 21 novembre 2012

La sainteté ne consiste pas à être meilleur que les autres
ni même à n'avoir aucun défaut,
mais à laisser Dieu, qui seul est bon, agir en nous,
par notre docilité à ses commandements et leur mise en pratique
dans la vie de tous les jours.
Les qualités que l'on n'a pas soi-même
sont souvent considérées,
par ceux qui les possèdent,
comme un fardeau.

mardi 20 novembre 2012

La mesure de l'amour,
c'est de ne pas avoir de mesure.
Penser que sa propre vie n'a pas beaucoup d'importance,
c'est négliger, comme si c'était quelque chose de peu de valeur,
le premier cadeau que Dieu nous a offert...
Être grave, quand il faut être grave.
Mais aussi savoir rire, quand il faut rire.
On n'est pas d'autant plus saint qu'on est plus triste.

lundi 19 novembre 2012

Il faut se méfier de ce qui peut très facilement nous faire oublier
que nous sommes poussière, et que nous le redeviendrons inévablement.
Je pense en particulier à ceux qui font partie
des groupes d'influence plus ou moins secrets
qui s'efforcent de dominer le monde et d'infléchir le destin de l'humanité,
jusqu'à finir par se prendre un peu pour Dieu...
alors qu'ils ne peuvent pas ajouter une seule seconde à leur propre vie.
Comment penser que l'on sert vraiment à quelque chose pour aider au salut du monde,
nous dont toutes les pensées et les actions
sont entâchées de péchés?

dimanche 18 novembre 2012

Il est beaucoup plus facile d'espérer passer pour un sage
en se taisant qu'en parlant trop,
parce qu'on prend moins de risque de dire une bêtise.

samedi 17 novembre 2012

Les sacrements valent infiniment plus
que les préparations, parfois interminables, que l'on inflige à ceux qui vont les recevoir,
parce qu'ils donnent la grâce de Dieu
alors que nous ne pouvons donner que ce que nous en comprenons.
Ne vaut-il pas mieux donner à manger à quelqu'un qui a faim,
plutôt que de lui expliquer, pendant des heures,
tout le bien que ça lui fera quand il mangera?

vendredi 16 novembre 2012

La grâce de Dieu peut tout,
là où nous ne pouvons rien.

jeudi 15 novembre 2012

Il est curieux de constater que
ceux qui ne sont pas les détenteurs légitimes de responsabilités importantes,
s'ils s'en voient confier une part,
ont tendance à prendre pour un honneur prestigieux
ce que les vrais responsables prenaient, eux,
pour du travail.
Peut-être que la vérité est bonne à dire,
mais dans la mesure où on n'est jamais certain de la détenir parfaitement,
ne vaut-il pas mieux, bien souvent, se taire?

mercredi 14 novembre 2012

C'est une somme de petites corruptions personnelles
apparemment sans importance
qui conduit, quand elles sont toutes réunies,
aux grands malheurs de ce monde.

mardi 13 novembre 2012

Quelle différence y a-t-il entre la critique des oeuvres de Dieu
et la critique de Dieu?
Aucune, me semble-t-il...

lundi 12 novembre 2012

Désigner des coupables pour tout ce qui ne marche pas dans le monde
revient souvent à s'exonérer soi-même de toute responsabilité personnelle.

dimanche 11 novembre 2012

L'amour, c'est comme le poker :
cinq minutes suffisent à en comprendre les règles,
mais il faut toute une vie pour les maîtriser.
Il est impossible de progresser en sagesse
si l'on est bardé de certitudes et de préjugés.
Or il est tout aussi impossible de n'avoir ni certitudes, ni préjugés.
On peut cependant les atténuer, peu à peu,
à condition d'apprendre à écouter, et d'accepter d'entendre.
Bref, la sagesse s'obtient par l'écoute et l'ouverture d'esprit,
et non pas en se crispant sur le peu que l'on tient pour acquis.
Les trois tentations de l'être humain
que sont les appétits de jouissance, de possession et de pouvoir
existent depuis toujours.
En même temps, on ne voit pas pourquoi le diable se fatiguerait à en inventer d'autres,
tant que ces trois-là lui suffisent à soumettre le monde.

samedi 10 novembre 2012

Dieu ne nous demande pas de sauver le monde à sa place,
mais de nous laisser sauver par Lui.

vendredi 9 novembre 2012

Dieu fait-il des sortes d'examens pré-mortels sur la terre,
pour savoir qui Il doit éliminer avant même qu'ils aient une chance
d'arriver au Paradis?

jeudi 8 novembre 2012

L'égalitarisme est une chimère,
parce que c'est basé sur une idéologie,
qu'elle soit politique, philosophique ou sociologique.
En revanche,
la complémentarité est un fait
basé sur la simple observation de la création,
que tout un chacun peut faire.

mercredi 7 novembre 2012

Celui "qui n'a jamais connu l'amour ne connait pas Dieu",
je suppose donc que celui qui connait l'amour connait Dieu, nécessairement...
Il y a donc beaucoup de gens qui connaissent Dieu sans même le savoir,
et beaucoup aussi qui pensent le connaître et ne le connaissent pas.

mardi 6 novembre 2012

L'amour parfait de Dieu et du prochain est comparable à une très haute montagne.
Pour parvenir au sommet, nous avons tous les atouts en main :
la carte de la Parole de Dieu,
les voies ouvertes par ceux qui sont déjà parvenus au sommet, c'est à dire les saints,
la météo du magistère de l'Eglise,
les habits chauds qui sont la connaissance de la science de Dieu,
les repas que sont les sacrements, et en particulier la communion,
l'intendance et le personnel soignant en la personne des consacrés et des prêtres,
l'entrainement par les petits actes d'amour de tous les jours,
les compagnons de cordée que sont tous les autres chrétiens...
Mais on peut tout avoir sous la main,
si on n'a pas envie d'escalader la montagne,
ça ne sert à rien.

lundi 5 novembre 2012

Un chemin sûr pour parvenir à la sainteté :
ne jamais faire à personne ce qu'on n'aimerait pas qu'on nous fasse à nous,
et les traiter comme on aimerait être traité soi-même.

dimanche 4 novembre 2012

Dieu est venu dans le monde pour les siens :
ceux capables de reconnaître l'Amour enveloppé dans des langes.

samedi 3 novembre 2012

Dans la parabole du grain de blé tombé en terre qui doit mourir pour porter du fruit,
Jésus ne parle pas de la mort, en fait,
mais de la part d'oubli et de renoncement à soi-même
qui accompagne inévitablement, sur cette terre,
tout acte d'amour véritable. 

vendredi 2 novembre 2012

Quand on est ensemble par devoir (parce qu'on a fait un enfant par exemple),
simplement par instinct ("on se plait bien" alors bon vivons ensemble),
juste pour ne pas être seul(e)
ou pour des raisons économiques,
il ne faut pas s'étonner que ça n'apporte ni bonheur ni stabilité.
Vivre en couple devrait toujours être le résultat d'un choix
totalement libre
et mutuel.

jeudi 1 novembre 2012

Il est bien plus facile de vivre un égoïsme à deux
(chacun tirant profit de l'autre)
que de vivre un amour véritable
(chacun donnant sa vie pour l'autre).
Nombreux sont ceux qui s'y sont trompés.