aléatoire

vendredi 1 juin 2012


C'est la caractéristique des ignorants
de penser qu'ils savent tout
et le défaut des savants
que de penser qu'ils ne savent rien.
Celui qui pense que tous les mystères du monde tiennent dans sa tête
a une bien grosse tête…

Se définir comme Chrétien sans jamais s'efforcer de faire le bien autour de soi
est tout aussi illusoire
que de penser qu'on peut être sportif sans jamais quitter son fauteuil.

Avant la mort et la résurrection du Christ,
il n'y avait personne au paradis.
Ni Abraham, ni Moïse, ni Jean-Baptiste, ni Joseph…
La sainteté vient de Dieu, pas de nous.

Le péché est, par définition, un manque d’amour.
Ça n’a rien à voir avec des listes désincarnées qui ignoreraient
toute réalité, tout réalisme, tout sentiment ou instinct de l’être humain.
L’idée que l’on puisse pécher par amour, même imparfait, même erroné, même illusion,
est aussi ridicule que de croire qu’on puisse devenir saint par haine.

Il est impossible de trouver la paix
sans apprendre à vivre uniquement l’instant présent.

Le Pardon est l’une des clés fondamentales du bonheur :
d’abord parce que ça procède d’une confiance totale en Dieu, le seul juste juge
ensuite parce que ça laisse à tous la chance, même infime, de se convertir
enfin parce que ça nous libère des liens empoisonnés d’un passé qui a cherché à nous détruire.
Refuser de pardonner,
c’est enfoncer soi-même une arme douloureuse et mortelle jusqu’au plus profond de son être
et finir le travail de ceux-là même à qui on reproche de nous avoir fait du mal.

“Qu’est-ce que la Vérité?”
demandent ceux que la réponse n’intéresse pas.

Parce que l’Amour est libre par définition,
paradoxalement,
on est libre de ne pas aimer...
Ce qui a pour conséquence de nous faire perdre cette même liberté
puisqu’elle ne découlait que de la possibilité d’aimer.
C’est pourquoi ceux qui n’aiment pas ne sont pas libres.

S’il est possible d’être condamné,
ce n’est que parce que Dieu, qui voulait nous créer à son image,
nous a donné le libre arbitre.
Libre arbitre destiné à nous permettre d’aimer, qu’on appelle alors Liberté
ou qui décide de ne pas aimer, et on appelle ça l’enfer.

Dieu est têtu : Il aime tout ce qu’Il a créé sans repentir.
C’est pour ça qu’Il nous aime :
pas parce qu’on le mérite en aucune façon
mais parce qu’Il est Dieu.
Ne pas l’oublier évite de croire que Dieu nous doit quelque chose
et donc de croire qu’on est au-dessus de Lui.

La mort est une conséquence inévitable du péché
parce que sans elle, forcés que l’on serait de subir éternellement
les conséquences du mal que l’on commet,
l’amour de Dieu n’aurait pas tenu ses promesses.

Vouloir se passer de Dieu
c’est se condamner
à avoir des dettes envers le diable.

L’orgueil, c’est de l’idolâtrie.
C’est se prendre pour Dieu...
Peu d’erreurs ont des conséquences aussi funestes :
la grenouille qui veut ressembler à un boeuf
est condamnée à exploser.

Certains croient faire le travail de Dieu sur terre...
Comme s’il avait eu besoin de nous pour créer le temps et l’espace à partir de rien!
Ce n’est pas Lui qui a besoin de nous
C’est nous qui avons besoin de Lui pour exister.
Ceux qui l’oublient, en plus d’être inutiles
finissent en général par devenir nuisibles.

En réalité, il est pour ainsi dire impossible
de subir sur terre toutes les conséquences des péchés que l’on commet.
C’est pourquoi le mal que l’on subit
n’est que rarement dû aux péchés qu’on a soi-même commis.

Il est plus facile de se faire illusion
Que d’accepter ce que l’on est.

Aimer Dieu, puis les Autres, puis Soi-même
Dans cet ordre, mais chacun des trois.
S’il en manque un
Les trois sont incomplets
Et tout n’est qu’illusion.