aléatoire

samedi 9 juin 2012


Si on aime se mettre en colère,
alors il faut apprendre à demander pardon systématiquement ensuite.
Si l'on n'aime pas demander pardon,
alors il faut apprendre à ne pas se mettre en colère.

Si un enfant se brûle en jouant avec le feu
alors que son père l'avait prévenu qu'il allait se faire mal,
ce n'est pas à cause de ce que lui avait dit son père qu'il se brûle,
mais à cause du feu.
C'est la même chose avec nous, les péchés, et Dieu.

Nier ce qu'on ne comprend pas
c'est se condamner à vivre dans un monde bien étroit.

Une caricature de la confession :
penser qu'il suffit de se confesser
pour pouvoir recommencer à pécher à neuf autant qu'on le veut.
Ça marcherait si la confession n'exigeait pas de faire réparation :
mais il faut réparer les conséquences de tous les péchés qu'on a commis,
sous peine de devoir le faire après notre mort.

L'impureté est loin d'être le péché le plus grave,
et pourtant c'est celui qui éloigne le plus de monde de Dieu.

Le monde a tendance à penser
que Dieu et l'Eglise veulent le priver de sa liberté
alors que c'est exactement le contraire.

Nous sommes mortels, il ne faut jamais l'oublier,
sous peine de rater sa vie.
Mais nous serons aussi immortels, après la résurrection.
Il ne faut pas l'oublier non plus, et pour la même raison.

"Je ne suis pas venu pour les bien-portants ni pour les justes".
Heureusement que nous ne sommes pas parfaits,
sinon ce n'est pas pour nous que le Christ serait venu.

Le Christ nous dit que ceux qui auront tout quitté pour le suivre
recevront le centuple déjà ici-bas, et ensuite la vie éternelle.
Mais il nous dit aussi qu'on recevra des persécutions.
Il ne faut donc pas s'étonner quand elles arrivent,
même si on n'avait pas lu toutes les clauses au départ...


"Jésus, Fils de Dieu, Sauveur, pitié pour moi, pécheur".
Je ne connais pas de prière plus parfaite, plus belle et plus complète
que celle du pélerin Russe.

Peu importe la façon que l'on a de prier :
par la méditation, le chapelet, la lecture des Saintes Ecritures,
les prières écrites, la messe ou juste la discussion en coeur à coeur...
Par contre, il faut prier chaque jour.

Saint Joseph, le serviteur bon et fidèle,
dont on ne connait pas le son de la voix,
mais qui obéit toujours à Dieu sans délais.