aléatoire

mercredi 13 juin 2012


Le respect de Dieu rentre mieux dans notre esprit
quand notre corps y participe.

Prendre soin de son corps est un devoir,
mais prendre excessivement soin de son aspect est une vanité.

Il ne faut pas dire aux enfants
que Dieu ne les aime plus quand ils ont fait une bêtise,
parce que c'est un mensonge.

Être damné?
C'est haïr Dieu,
haïr les autres,
et se haïr soi-même.

Mettre un genoux en terre pour saluer Dieu
n'a jamais tué personne,
mais être trop orgueilleux pour le faire
en a perdu beaucoup.

On n'est pas d'autant plus chrétien
qu'on est plus "coincé".

A notre mort, quand on verra Dieu, il nous posera une seule question :
"est-ce que tu m'aimes?"
C'est ça, la clé du paradis.
Seulement, la réponse ne tiendra pas dans des paroles,
mais dans les actes qu'on aura faits sur terre.

Je ne connais personne qui ait jamais fait du bien à quiconque
en disant tout le temps du mal de tout le monde.

Tu ne sais pas quelle est ta vocation?
Demande à Dieu.
Qui sait mieux que lui quel chemin te conviendra
pour trouver le bonheur le plus facilement possible?

Si l'on attend d'être parfait avant de se commencer à faire le bien,
le monde peut toujours attendre.


L'annonce de l'Evangile n'est pas incompatible avec le sens de l'humour.

Il faut respecter Dieu sur terre, et le traiter avec tous les égards possibles.
Parce qu'on fera moins les malins, quand on le verra face à face.