aléatoire

jeudi 14 juin 2012


Être en guerre contre soi-même :
la seule guerre qui ne peut être que perdue,
quelle qu'en soit l'issue.

On nait tous avec deux ou trois gros défauts
qu'on va trainer jusqu'à notre mort.
Tant mieux.
Sans eux, on aurait vite tendance à se prendre pour Dieu.

Les critiques, mêmes quand elles nous paraissent injustes,
sont toujours une source d'amélioration personnelle,
à condition d'accepter de les entendre.

Il faut apprendre à vivre ensemble ici-bas
si on veut pouvoir vivre ensemble pour l'éternité.

La réincarnation, après tout, pourquoi ça n'existerait pas?
Eh bien tout simplement parce que le Christ est ressuscité, pas réincarné.

S'il y a bien un péché qui met Dieu de "travers", c'est l'idôlatrie.
Il nous l'a assez dit tout le long de l'Ancien Testament.

Dieu ne veut que notre bonheur,
et pourtant on se méfie de Lui plus que de personne d'autre.

L'orgueil, c'est comme l'argent :
on pensait ne pas en avoir,
et pourtant il y en a toujours autour de nous qui en ont moins.

Avec Dieu, on a toujours tout à gagner.
Avec le diable, tout à perdre. 

La foi n'est pas quelque chose d'inné.
Il faut la transmettre.

Il est tout aussi important de savoir dire non que de savoir dire oui.

Il faut se méfier du pouvoir :
ce n'est pas bien difficile de s'habituer à être entouré de flatteurs.