aléatoire

samedi 23 juin 2012


Répéter une stupidité des millions de fois n'en fait pas une vérité.

Quelles sont les sources à maitriser pour célébrer la liturgie comme l'Eglise le demande?
L'introduction du missel romain et le cérémonial des évêques.
Hélas, rares sont ceux les connaissent, les ont étudiés, et les respectent.

L'ordre naturel des choses,
c'est que nous fassions la volonté de Dieu,
et non pas que Dieu fasse la nôtre.

La familiarité avec Dieu est quelque chose de naturel,
mais il ne faut pas que ça devienne un manque de respect.

Je ne peux pas imaginer de drame plus abominable
que de n'avoir jamais connu l'amour au cours de sa vie.

Les sources de la sagesse et de la connaissance
ne sont pas réservées à la seule religion, fort heureusement.
J'ai plus appris sur la nature humaine dans les livres de science fiction
que dans les livres de théologie.

La théologie peut être nuisible,
quand on s'en sert pour justifier ses propres péchés.

Cette génération a un énorme déficit de sages.

Beaucoup de gens se contentent de répéter des phrases toutes faites
sans se poser la question de leur pertinence.
Tiens, par exemple : "ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort",
c'est totalement erroné, et pourtant tout le monde le répète à l'envi.
C'est pareil pour un grand nombre d'autres fausses vérités.

C'est idiot de croire que Dieu me doit quelque chose
parce que j'ai accompli ses volontés,
puisque cet accomplissement n'apporte quelque chose qu'à moi
et non pas à Lui.

Être consacré à Dieu ne dispense en rien des devoirs de tout chrétien,
ça devrait même être le contraire.

Le fait que l'Eglise ait survécu à 2000 ans de direction par des hommes
est un signe évident de l'existence de l'Esprit Saint.