aléatoire

mardi 26 juin 2012


Heureusement que Dieu a décidé de se révéler à nous,
parce qu'aucun philosophe,
même dans ses hypothèses les plus folles,
n'a jamais été capable de découvrir que Dieu est amour.

La chasteté ne se nourrit pas de volonté, mais d'amour véritable.

Dans la mesure où les biens que nous croyons posséder
nous survivront et passeront à d'autres après nous,
il est raisonnable de se demander si finalement
ce n'est pas nous qui leur appartenons.

N'avoir recours à Dieu qu'en cas de malheur
c'est se priver de sa présence chaque fois que tout va bien.

Ce sont souvent les plus pauvres qui trinquent en cas de catastrophes naturelles,
non pas parce que Dieu ne les aime pas,
mais parce que nous ne leur donnons pas les moyens
de s'installer dans des zones moins dangereuses ou des logements moins vétustes.

Plus une vie est longue,
plus les occasions de la rater sont nombreuses.

On a tous en nous une réserve d'amour plus ou moins grande,
mais elle sera toujours insuffisante pour durer toute notre vie:
on a absolument besoin de la remplir régulièrement
à l'unique source inépuisable d'amour, qui s'appelle Dieu.

Il ne faut pas être plus déiste que Dieu,
qui laisse chaque être humain libre de l'aimer ou de le rejeter.
Il n'est donc jamais légitime de forcer qui que ce soit en matière de religion.

Le paradis sans Dieu, ça n'existe pas.

Il est tout aussi orgueilleux de prétendre être un imbécile quand on est intelligent
que le contraire.

Il est moins condamnable de suivre fidèlement une conscience erronée
que de ne pas suivre une conscience correctement formée.

Le pouvoir est toujours quelque chose de dangereux pour qui le possède,
qu'il vienne de Dieu ou des hommes,
à moins d'être protégé de ses effets pervers par une profonde humilité.