aléatoire

mardi 3 juillet 2012


Je plains les évêques.
Ils sont toujours trop progressistes pour les uns,
et trop intégristes pour les autres.