aléatoire

jeudi 30 août 2012


La fin ne justifie jamais les moyens,
pour la simple et bonne raison que les moyens influencent inévitablement la fin.
Ainsi, on ne peut pas devenir saint
en faisant volontairement du mal à qui que ce soit pour y parvenir.