aléatoire

vendredi 28 septembre 2012


Ça m'amuse toujours qu'on puisse penser ne pas avoir besoin de l'Eglise
pour connaître Dieu soi-disant mieux que l'Eglise elle-même,
en se basant juste sur une compréhension personnelle des Saintes Ecritures.
Sans l'Eglise, et en particulier les moines copistes Irlandais du VIème siècle,
la bible ne serait vraisemblablement même pas parvenue jusqu'à notre époque.

On ne prie jamais assez, ni assez bien. C'est pareil pour l'amour.