aléatoire

samedi 3 novembre 2012

Dans la parabole du grain de blé tombé en terre qui doit mourir pour porter du fruit,
Jésus ne parle pas de la mort, en fait,
mais de la part d'oubli et de renoncement à soi-même
qui accompagne inévitablement, sur cette terre,
tout acte d'amour véritable.