aléatoire

dimanche 11 novembre 2012

L'amour, c'est comme le poker :
cinq minutes suffisent à en comprendre les règles,
mais il faut toute une vie pour les maîtriser.
Il est impossible de progresser en sagesse
si l'on est bardé de certitudes et de préjugés.
Or il est tout aussi impossible de n'avoir ni certitudes, ni préjugés.
On peut cependant les atténuer, peu à peu,
à condition d'apprendre à écouter, et d'accepter d'entendre.
Bref, la sagesse s'obtient par l'écoute et l'ouverture d'esprit,
et non pas en se crispant sur le peu que l'on tient pour acquis.
Les trois tentations de l'être humain
que sont les appétits de jouissance, de possession et de pouvoir
existent depuis toujours.
En même temps, on ne voit pas pourquoi le diable se fatiguerait à en inventer d'autres,
tant que ces trois-là lui suffisent à soumettre le monde.