aléatoire

jeudi 15 novembre 2012

Il est curieux de constater que
ceux qui ne sont pas les détenteurs légitimes de responsabilités importantes,
s'ils s'en voient confier une part,
ont tendance à prendre pour un honneur prestigieux
ce que les vrais responsables prenaient, eux,
pour du travail.
Peut-être que la vérité est bonne à dire,
mais dans la mesure où on n'est jamais certain de la détenir parfaitement,
ne vaut-il pas mieux, bien souvent, se taire?